001Membres du C.A. 2019-2020 001

Le conseil d'administration de l'Association de soccer mineur de Baie-Comeau (ASMBC) est formé de bénévoles qui s'impliquent pour la découverte et la pratique du soccer aux jeunes de Baie-Comeau et des environs. Vous désirez vous impliquer? Assistez à l'Assemblée générale annuelle, prévue au mois de mars de chaque année, pour donner votre nom comme bénévole ou pour proposer votre candidature à un des postes ci-dessous. 

Présidente               Mme Isabelle Mak Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vice-président         M. Mathieu Pineault Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Registraire               M. Dominic Simard Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Trésorier                  M. Jean-François Dubé Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Administrateur       M. Carl Leclerc Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                   

Administrateur       M. Fred Lavoie Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Administrateur       M. Eric Tremblay Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Intranet 

           

Historique

« ASSOCIATION DE SOCCER MINEUR BAIE-COMEAU INC. »

Baie-Comeau

Malgré le fait que la construction du moulin à papier (Québec North-Shore paper) était déjà amorcée depuis un certain temps, c'est en mai 1937 que les lettres patentes confirmant l'existence légitime de la ville de Baie-Comeau lui sont délivrées.

Mgr. Labrie, père Eudiste, cherche un endroit pour construire son évêché ainsi qu'un hôpital et un séminaire. Après avoir analysé une proposition provenant de la compagnie (QNSP), Mgr. Labrie décide de s'installer sur un large plateau pouvant accueillir les infrastructures souhaitées, à quelques kilomètres de la ville de Baie-Comeau, qui se limitait à l'époque à la partie Est de la ville actuelle, la ville de Hauterive est alors officiellement créée en 1946.

La présence du moulin à papier, de l'aluminerie et des silos à grains (site de transbordement) confèrent à Baie-Comeau un statut de ville industrielle tandis que la ville d'Hauterive est plutôt considérée comme une ville de services. Le 23 juin 1982 le gouvernement du parti Québécois décrète unilatéralement la fusion des villes de Baie-Comeau et Hauterive.

La naissance du soccer

Au début des années 70, plusieurs bateaux mouillent au port de Baie-Comeau en attendant de charger du papier ou de l'aluminium. Plusieurs des matelots qui travaillent à bord de ces bateaux s'avèrent être d'excellents joueurs de soccer. Outre les matchs de ballon coup de pied disputés dans les cours d'école, le soccer connaît ainsi ses premiers balbutiements en 1971 et 1972, alors que les matelots en provenance d'Europe et d'Amérique du sud disputent des matchs amicaux contre des joueurs de Baie-Comeau et Hauterive.

Toujours en 1971, nous assistons à la création des Jeux du Québec. La première finale provinciale centralisée est tenue à Rivière-du-Loup. La finale régionale visant à choisir les représentants de la Côte-Nord qui participeraient à ce moment historique se tient à Schefferville. Le terrain où sont disputées les différentes rencontres de soccer ayant plutôt une allure d'un stationnement, le sable et le gravier faisant office de recouvrement force les joueurs à adopter un style de jeu plus conservateur, nullement axé, vous l'aurez deviné, sur le tacle ou les glissades. Anecdote amusante, la moitié du terrain était située au Québec tandis que l'autre moitié se trouvait sur le territoire de la province de Terre-Neuve.

En 1972, monsieur Augustin D'Assylva, Portugais d'origine, regroupe quelques jeunes dans le secteur Hauterive afin de jardiner ce tout nouveau terreau qui semble propice au développement du soccer. Après avoir participé à la finale provinciale des jeux du Québec à Chicoutimi en 1972, le sol aride de la Côte-Nord aura finalement étouffé toute germination. Pendant ce temps, la ville de Baie-Comeau s'impose comme étant le château fort de la crosse au Québec et même au Canada.

Il faut patienter jusqu'à la fin des années 70 pour voir renaître le soccer à Hauterive. Avec le déclin de la crosse, la discipline du soccer s'installe à son tour à Baie-Comeau.

En 1979, un jeune énergumène répondant au nom de Marc Richard vient tout juste de s'installer à Hauterive. Sa fascination pour le soccer est omniprésente. Sa première tâche consistera à dénicher un terrain vacant afin de fournir aux futurs adeptes un espace pour pratiquer leur sport. Peu de temps après, l'Association de soccer mineur de Hauterive est créée et ses lettres patentes lui sont délivrées en 1981. Lors de sa première saison, l'Association de soccer regroupe 47 jeunes.

Membres fondateurs : Jean-Noël Coll, Lise Laberge, Rolande Savard

Suite à la fusion des villes de Baie-Comeau et Hauterive en 1982, les deux associations locales s'entendent à l'été 1983 afin de se regrouper, dorénavant, sous la dénomination sociale d'« Association de soccer mineur Baie-Comeau inc. ».

À cette époque, le hockey en hiver et le base-ball en été trônent encore outrageusement au sommet de la pyramide du sport local. Cela nous a d'ailleurs valu bien des railleries au début des années 80 ; le soccer était, selon ces Nostradamus en herbe, une discipline morte-née.

Qu'à cela ne tienne, « tant qu'à mourir, aussi bien mourir en santé ! » disait-on pour s'encourager. Question de stimuler la pratique du soccer, notre petit barbu implante deux tournois de soccer scolaire, un au printemps et l'autre en hiver. Cette nouvelle activité remporte un succès quasiment instantané. La formule proposée consistait à offrir 4 semaines de cours à raison d'une heure et demie par semaine avec un tournoi pour couronner le tout. Après seulement quelques années, le nombre de participants grimpe en flèche pour atteindre plus de 500 jeunes en 1985. Le tournoi de soccer scolaire existe toujours et nous fêterons la 52e édition en cette année 2010. Cette activité s'est avérée un tremplin extraordinaire pour la promotion du soccer à Baie-Comeau.

Au début des années 90, le base-ball et le soccer se retrouvent nez à nez en ce qui a trait aux nombres de participants. les railleurs du temps sont médusés par cette vague de fond, mais il subsistait tout de même une sorte de doute dans leur esprit ; la vague allait probablement se casser bientôt sur la rive. Et bien non ! Peu d'années après, le soccer est devenu le sport collectif le plus populaire à Baie-Comeau.

Faits saillants :

  • Le tournoi de soccer scolaire existe depuis plus de 26 ans.
  • Création du premier logo représentant L'ASMBC
  • Les équipes évoluant à l'intérieur de L'ASMBC portent le nom suivant : Intrépides de Baie-Comeau
  • Création de ce qui est devenu la coupe des 4 (Marc Richard – Helder Duarte)
  • Présentation de la première coupe des 4 à Baie-Comeau.
  • Sur le plan quantitatif le nombre de filles qui pratiquent le soccer est quasiment à parité avec les garçons.
  • Modification du logo de L'ASMBC (plus jeune, plus dynamique)
  • Les équipes évoluant au sein de l'Association de soccer mineur de Baie-Comeau porteront dorénavant un nom beaucoup plus évocateur de notre réalité locale, c'est-à-dire : Le Manic de Baie-Comeau.
  • Création du site Web de L'ASMBC (www.soccer-baie-comeau.com)
  • Création du centre d'entraînement
  • Création de l'école estivale de soccer
  • Année après année l'Association de soccer mineur de Baie-Comeau fournit son lot de joueurs et joueuses aux différentes équipes régionales (finale provinciale des jeux du Québec, tournoi des sélections régionales, coupe des 4, équipes AA).

Après de nombreuses années de travail et d'acharnement, le soccer s'est finalement trouvé une place au soleil. Nous nous réjouissons de constater que de nombreux(ses) joueurs(ses) formé(e)s par nos entraîneurs évoluent un peu partout au Québec à l'intérieur de formations AA et AAA.

Après plus de 40 ans, le ballon roule toujours !

La popularité du soccer passe aussi par les petits clubs !

À tous les adeptes du ballon rond, L'ASMBC souhaite un joyeux « centenaire ».

Code d'éthique. Rôles et responsabilités du joueur.

Le soccer, c'est d'abord et avant tout "un jeu"!!!

Lors des tournois à l'extérieur et des parties locales :

Je me dois de :

  • Respecter les autres joueurs lors du transport, au site de la compétition et au lieu d'hébergement.
  • Respecter les parents accompagnants et les entraîneurs dans leurs décisions concernant les heures de coucher, l'alimentation et tout ce qui entoure la préparation à la compétition.
  • Rester avec l'équipe en tout temps.
  • Faire preuve de civisme au lieu d'hébergement, sur les sites de compétition et dans les lieux publics fréquentés tels que : restaurants, dépanneurs, etc....
  • Respecter le couvre-feu établi par l'entraîneur et le parent accompagnateur.

L'alcool, la drogue et un langage vulgaire ne seront pas tolérés.

Des sanctions seront appliquées par l'entraîneur ou l'ASMBC (l'association) selon la gravité du manquement au code d'éthique. Le joueur et ses parents en seront avisés.

Au jeu :

  • Je donne un effort constant et je joue pour gagner.
  • Je respecte les règles du jeu et je compte uniquement sur mes habiletés pour remporter la victoire.
  • J'accepte la victoire avec modestie et je reconnais les bons coups de l'adversaire dans la défaite.
  • Je reconnais à l'arbitre un droit à l'erreur et en tout temps, je respecte ses décisions.
  • Je reconnais à mes entraîneurs, la compétence nécessaire pour faire de leur possible afin de maximiser les chances de succès. Je respecte leurs décisions même si je ne les partage pas tout le temps.
  • Je traite les adversaires, l'arbitre, l'entraîneur et les spectateurs comme j'aimerais qu'ils me traitent : avec respect !

Des sanctions seront aussi appliquées par l'entraîneur ou l'ASMBC (l'association) selon la gravité du manquement au code d'éthique en situation de jeu. Dans plusieurs cas, l'arbitre en fonction pourra être consulté également. Le joueur et ses parents en seront avisés.

FAIR-PLAY s'il vous plait!

PAS D'ADVERSAIRE, PAS DE MATCH !

PAS D'ARBITRE, PAS DE MATCH ! »